Vendre sur internet: quoi vendre et comment faire ?

Vous êtes à l’aise avec internet? Vous en maîtrisez quelques outils? Vous avez l’âme d’un commerçant et souhaitez travailler de chez-vous? Ou bien peut-être êtes vous habitué à vendre des produits en “amateur” sur des plateformes depuis des années et avez un don pour ça. La vente en ligne est peut-être pour vous! Petit guide pour vous lancer et trouver des clients.

Quels produits choisir pour bien vendre sur internet?

pas facile de se lancer quand on ne sait pas quel bien vendre. Il est essentiel de bien y réfléchir. Quelques astuces fondamentales.

👉 Sonder le marché

Et oui, cela paraît bien simple, dit comme ça. Mais effectivement, il est primordial de commencer par analyser ce qui se vend, ou pas, sur internet. Connaître les tendances lourdes actuelles est important: en effet, vous aurez forcément du mal à vous positionner dans les ventes de produits ou la concurrence est déjà bien installée, avec des sites ayant pignon sur rue. Quelques exemples de produits vendus en ligne pour lesquelles vous aurez du mal à trouver de nouveaux clients:

  • Les chaussures
  • les cigarettes électroniques
  • le prêt à porter
  • le vin
  • le matériel auto ou moto

Et oui, à moins d’avoir de très gros moyens à mettre dès le départ dans une stratégie marketing lourde, afin de réellement concurrencer les gros sites de vente en place sur le marché, vous n’avez que très peu de chances de bien vous positionner.
Alors, si on ne peut vendre ce qui est à la mode, avec quel produit se lancer?

👉 Se positionner sur une niche

Une niche? Mais qu’est-ce donc? Un endroit bien installé dans lequel vous pourrez vous retrancher, dans votre petite part du marché bien à vous.
Concrètement, un type de produits à la fois recherché, et que personne ou presque n’a eu l’idée de vendre avant vous.
Oh, il peut s’agir de produits qui se vendent depuis des lustres dans des boutiques physiques très spécialisées, mais que personne n’a eu l’idée de vendre sur internet! Vous seriez donc un des premiers à avoir l’idée de créer une boutique en ligne dédiée. Car ne pas avoir de concurrence apporte de gros avantages:

    • Faciliter grandement le référencement. Et oui, si vous êtes le seul, ou presque, vous aurez amplement moins de chance de vous retrouver en 5ème page de google. Cela dit, ce n’est pas une raison pour ne pas faire quelques efforts, nous y reviendrons.
    • Garder des prix suffisamment avantageux (pour vous). En effet, c’est classique: plus la concurrence sur un même produit est nombreuse, plus les prix tendent à la baisse. SI vous tentez de vendre un stock de baskets de marque tendances, vous serez obligés de casser vos prix pour vous positionner face aux grands sites bien connus des clients. La petite marge compensée par la masse, eux peuvent se la permettre: vous, non.

.

  • Vous deviendrez un super spécialiste. Vous connaîtrez vos produits par coeur. L’intérêt? Le temps venu, vous aurez une relation client au top. Et aurez des arguments solides pour faire votre propre communication sur les réseaux ou par le bouche à oreilles.

 

Tout ceci, c’est dans le cas où vous n’auriez pas d’idée. Tout est possible en partant de rien: mais il est nécessaire d’agir avec méthode.

👉 Vendre une spécialité

Se spécialiser, c’est le top. Mais comment? Déjà, on ne le dira jamais assez, en étudiant le marché. Parfois, cela se fait tout seul: vous avez un talent, un ancien métier, des contacts fournisseurs précieux…Peut-être s’agit-il de produits recherchés, mais pour lesquels les boutiques sont rares? Par exemple, les boutiques de matériel pour danse classique sont rares, il fallait aller à Paris pour essayer des tenues…jusqu’au jour où quelqu’un a eu l’idée de faire une boutique en ligne, avec retour possible après essayage. Cette personne a trouvé sa niche! Quelques étapes à titre d’exemple:

  • Vous êtes danseur classique sur le point d’arrêter votre pratique, vous connaissez tout le réseau de vente de matériel pro, semi-pro, pour études.
  • Vous proposez au fournisseur tenant la grande boutique parisienne la possibilité de vendre via internet ses produits, notamment pour les danseurs de province qui rechignent à se déplacer.
  • Passionné par internet et ayant développé des compétences, vous leur proposez la création d’un site d’e-commerce pour vendre les produits de l’enseigne.
  • Vous possédez le site, faites l’intermédiaire, gérez la relation client, apportez votre patte d’expert, touchez votre commission et les revenus publicitaires, le magasin se charge du stock et des expéditions.

Nous sommes vraiment dans le e-commerce spécialisé. Mais il existe de nombreuses façons de vendre son talent.

Vendre des produits physiques sur internet

Quand on pense à créer un site dédié à la vente, on pense le plus souvent à vendre des produits physiques. Il existe plusieurs procédés, selon votre capacité à gérer un stock ou non.

👉 Les plateformes de vente

Si vous avez quelques années de pratique de vente en tant que particulier, vous connaissez bien ces sites internet: Ebay, le bon coin, Rakuten, Amazon, pour les plus connus, vous permettent en effet de revendre à peu près tout en tant que particulier. Le marché de l’occasion pèse lourd, et il faut savoir que même pour ce type de produit il est possible de devenir vendeur professionnel.

Il suffit généralement de prendre un statut de micro-entrepreneur, et de développer son approvisionnement en produits d’occasion. Vous pouvez alors rester “généraliste” ou vous spécialiser dans une filière (vêtements, pièces auto, mobilier…).

Ces plateformes vous permettent également de vendre des articles neufs. Dans ce cas vous êtes obligatoirement professionnel, et vous avez la possibilité d’acheter et de gérer un stock. Pratique si vous souhaitez vendre sans boutique!

Sachez cependant que ces sites, pour être connus et fiables la plupart du temps, prennent des commissions sur vos ventes.

En prenant un peu de temps pour vous former à une stratégie marketing digital de base, vous pourrez utiliser des plateformes, payantes mais bien pratiques, telles que Shopify, Prestashop ou Woocommerce. Elles ont l’avantage de vous offrir un véritable magasin en ligne. Un coût de base certes, mais pas de commissions sur les ventes, ce qui est plus rentable sur le moyen-long terme.

Vendre via un blog et les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux sont devenus de véritables espaces de vente ces dernières années. Il faut savoir s’en servir, mais ils vous offrent par essence l’accès à une clientèle très vaste, à des outils de type “marketplace”, des groupes de vente et des options de sponsoring efficaces:

  • Facebook: le plus grand réseau social actuel. C’est un accès potentiel à des centaines de millions de clients! Les avantages? Une visibilité hors normes, des possibilités d’interaction en temps réel (via des lives), une interface intuitive, de nombreux groupes de vente thématiques, des outils de campagnes publicitaires efficaces et aptes à cibler vos persona.

 

  • Instagram: Réseau important, très complémentaire de Facebook. Si vous avez une histoire à raconter, que vous maniez efficacement la photo, la vidéo courte, un peu de storytelling, Instagram est fait pour vous. Sa complémentarité récente avec Facebook vous permet de réaliser des “Stories” impactantes, diffusées sur les deux réseaux, avec des outils visuels attrayants et performants. Les campagnes publicitaires fonctionnent à présent conjointement avec celles de Facebook, ce qui est un vrai plus!

Posséder un blog pour présenter ses produits et diffuser à la fois son image et ses coordonnées est un peu la base. En termes de visibilité, il n’y a pas mieux. La condition, c’est que ce blog doit être bien fait, car il en va justement de votre image! Commencez par un blog gratuit via un CMS (WordPress, Wix…), quitte à vous faire aider et conseiller par un professionnel pour faire quelque chose de joli et de bien référencé. Apprenez les bases du SEO, et liez votre blog aux réseaux sociaux afin d’optimiser au maximum votre diffusion.

👉 Les pages de vente

Vous pouvez créer des pages de vente, et ce pour tout type de produit ou service (nous reviendrons sur ces derniers par la suite). La page de vente a l’avantage d’être synthétique: elle présente un produit en ligne, généralement à l’aide d’un diaporama ou d’une vidéo, d’un texte “SEO friendly” et d’un fond blanc. Surtout, elle comporte tous les liens cruciaux pour votre propre visibilité: liens de paiement bien sûr, mais aussi liens vers les réseaux sociaux, vers votre boutique en ligne, vers votre blog, votre page de présentation (si le produit, c’est vous). Une optimisation pour mobile est bienvenue, et bien sûr ne pas oublier les “call to action”.

Les pages de ventes permettent aussi de vous inclure facilement dans les programmes d’affiliation que vous aurez réussi à mettre en place. Vous ne mettez pas forcément en avant vos produits, mais ceux d’autres vendeurs qui vous renverrons l’ascenseur. C’est par exemple tout indiqué si vous vendez des produits de fitness, et êtes affilié à un coach sportif: vous vendez au passage ses séances de coaching et ses conseils, lui fait la promotion directe de vos produits et de votre boutique.

Vendre des services et autres produits non physiques 

L’autre grande tendance, c’est de vendre autre chose que des produits physiques. Avantages: pas de stocks, une offre plus facilement originale et personnalisée. Explications.

👉 Vendre du conseil (“consulting” ou “coaching”)

Voici une pratique qui s’est très fortement développée ces dernières années. Les coachs fleurissent dans tous les domaines, et ce n’est pas sans raison.
En effet, les demandes sont extrêmement variées.
Il peut s’agir de “consulting” classique, tel que demandé depuis toujours par les entreprises, à ceci près que la tendance à l’embauche de freelances se confirme depuis quelques années. Quelques exemples:

  • Consultant SEO freelance
  • Consultant CRM freelance
  • Consultant gestion de patrimoine freelance
  • Consultant marketing de réseaux
  • Consultant en agro-écologie

Les exemples foisonnent, les demandes d’expertises professionnelles étant très variées.
Côté coaching, il s’agit plus souvent de conseil plus personnalisé, vendu en ligne via des séances individuelles, en groupe, des webinars sur youtube, des articles gratuits ou en accès payant…et ce dans de nombreux domaines:

  • coaching développement personnel
  • coaching sportif
  • coaching diététique ou culinaire
  • coaching bien-être
  • coaching bricolage ou jardinage
  • love-coaching
  • coaching pédagogique
  • coaching administratif

L’offre est infinie, mais les techniques marketing de vente en ligne sont les mêmes: Posséder un beau blog bien référencé, être présent sur les réseaux (Facebook, Instagram, Youtube…), chercher des affiliations, et savoir vendre sa personnalité.

👉 Vendre des services

Plus classique, vous pouvez vendre des services. Là encore les possibilités sont très nombreuses, et dépendent de vos propres compétences. Cela inclus les services en ligne (via webcam par exemple) ou les services présentiels sur rendez-vous.

  • Cours en ligne (éducation, arts, savoirs-faire manuels…)
  • Aide à la personne
  • Entretien, ménage, jardinage, bricolage
  • Services administratifs (secrétariat, comptabilité, gestion de patrimoine…)
  • Services numériques (rédaction, développement web, création graphique)

Nombreuses sont les plateformes de mise en relation. Elles ont l’avantage de vous trouver des clients, mais elles prennent des commissions et fixent leurs tarifs. Bien sûr, vous pouvez vous lancer en freelance, sans oublier que dans ce cas le produit, c’est vous!
Si vous êtes un coach ou un professionnel chevronné et suffisamment reconnu, vous pouvez vous lancer dans la vente de formation en ligne. Créez alors votre propre site, relié aux réseaux sociaux, à youtube, et proposez une alternance de formations gratuites (qui vous assureront des revenus passifs tels que les revenus publicitaires sur Youtube) et de formations sur accès payant via une plateforme de formation. Monter une formation est long, mais cela peut-être très lucratif, dans bien des domaines! N’oubliez pas les possibilités d’affiliation, autre façon de générer des revenus passifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *