Ensemble réussir
gagner de l'argent

Comment devenir rentier avec un SMIC ?

Ce n’est pas chose aisée de devenir rentier. C’est une activité qui requiert du temps et de la patience. Toutefois, cette activité n’impose aucune limite de revenu. Elle peut être réalisée par tout le monde, même ceux qui n’ont accès qu’au SMIC. Il faut seulement mettre en place une bonne stratégie.

L’essentiel pour devenir rentier

Lorsqu’il s’agit de générer des revenus complémentaires, il nous vient à l’esprit de devenir rentier. Grâce à cette activité, certaines personnes peuvent gagner de l’argent sans avoir à travailler. Pour devenir rentier, il est important d’investir dans différents placements. Ces derniers vont permettre de générer des revenus réguliers. Pour commencer, il faut constituer un capital de départ destiné à être investi. Bref, un rentier est une personne qui perçoit des rentes ou des revenus issus des investissements. Afin d’acquérir une liberté financière, de nombreuses personnes sont attirées par le statut de rentier.

Comment devenir rentier avec un SMIC ?

·      Pourquoi est-ce nécessaire de se former sur l’économie et la finance ?

Pour devenir rentier, il est crucial d’être bien préparé. Vous devrez vous familiariser avec les notions relatives à l’économie et à la finance. Grâce aux formations que vous suivez, vous allez vous construire une culture financière et patrimoniale. Tous les moyens sont bons pour apprendre :

  • La presse généraliste et spécialisée ;
  • Les livres ;
  • Les sites spécialisés ;
  • Les MOOCS ;
  • Les webinaires, etc.

Grâce à la révolution d’Internet, vous pouvez accéder à différentes informations.

·      Se fixer des objectifs financiers

Lors de vos débuts, vous n’aurez pas vraiment la possibilité de vivre de votre rente. Celle-ci va seulement servir de complément de revenus. Vous pourrez voir progressivement si vous disposez des moyens nécessaires pour arrêter de travailler et de vivre de vos rentes.

Vous devez établir des objectifs financiers clairs. Au début, vous n’aurez probablement qu’une petite rente. Cette petite somme d’argent pourra s’accroître avec le temps. Si vous envisagez d’arrêter de travailler en vue de vivre de vos rentes, vous devrez prendre en compte :

  • Les montants issus de vos placements ;
  • Votre niveau de vie.

En effet, il faudra que le capital acquis puisse couvrir vos dépenses et vos caprices.

Le montant de la rente, une somme en corrélation avec le capital investi

Avant de pouvoir devenir rentier, il faut disposer d’un capital de départ bien déterminé. Il ne faut pas espérer avoir des résultats immédiats, mais avoir des gains progressifs. La rente que vous allez percevoir sera déterminée en fonction du capital que vous allez investir. Voici quelques exemples d’investissements permettant de percevoir une rente.

·      Le contrat d’assurance-vie ?

Si vous souhaitez acquérir 30 000 euros brut par an, vous aurez besoin d’investir 1 million d’euros. Étant donné que le rendement sera à peu près de 3 % par an, vous pourrez accéder à 1907 euros net par mois, par le biais de ce placement. C’est un montant qui va déjà au-delà du SMIC qui est fixé à 1120 euros.

Il est à noter que les rémunérations de l’assurance-vie tendent à baisser en vue de trouver des taux attractifs. Il est conseillé de comparer les offres sur le marché.

·      L’investissement locatif

Si vous vous lancez dans l’investissement locatif, vous pouvez aussi obtenir des revenus réguliers. Afin de profiter d’une vie confortable, vous aurez aussi besoin d’un million d’euros. En moyenne, le rendement se situe entre 4 et 5 %. Cette possibilité vous permettra de jouir de 40 000 à 50 000 euros brut par an. Cela équivaut à trois fois le SMIC.

Avec l’investissement immobilier, il existe toutefois quelques contraintes tels que les risques d’impayés, les taxes, la dégradation, etc. Avec une telle rentabilité, vous pouvez prendre quelques risques.

·      Le compte à terme

Pour cette option, il faudra investir deux millions d’euros. Ainsi, vous pourrez accéder à 70 000 euros d’intérêts pour un taux fixé à 3.50 %. Vous aurez l’occasion de profiter de 5 800 euros par mois. C’est un moyen de vivre dans le luxe puisque les gains équivalant à cinq fois le SMIC. Dans le but de percevoir des revenus intéressants, il est recommandé d’investir au moins 750 000 euros.

·      Le cas du PERP (Plan d’Epargne Retraire Populaire)

SI vous envisagez d’accéder à des revenus une fois arrivé à l’âge de retraite, vous devrez investir dans le PERP tant que vous êtes toujours actifs. Si avez réussi à épargner 50 000 euros, vous pouvez retirer en une seule fois 10 000 euros dès le début de votre retraite. Ensuite, vous aurez droit à 1787 euros par mois à 62 ans. Ce montant s’accroît d’environ 300 euros à 67 ans. Cette rente n’est garantie qu’entre 2 à 3 ans. Cette alternative n’est pas seulement intéressante tant qu’il est considéré comme un complément aux autres sources de revenus.

Que faire pour obtenir un capital malgré une faible ressource ?

Même si vous ne disposez que d’un revenu évalué au SMIC, cela ne constitue pas un obstacle pour accéder au statut de rentier. Les marges de manœuvres sont assez restreintes. Votre principal objectif doit être de mettre de côté une certaine somme d’argent de votre revenu mensuel. Ce procédé vous permettra d’accéder à un capital rapidement.

L’idéal serait d’avoir une épargne correspondant à 30 % de vos revenus. Il faudra gérer minutieusement vos dépenses. Vous ne devrez engager que les dépenses essentielles. Il s’agit d’un vrai défi puisqu’il faudra faire différents sacrifices pour réussir cet objectif. Faites en sorte de faire des économies mêmes sur les petites sommes d’argent. Il est également nécessaire d’avoir une stabilité professionnelle. Vous devrez exercer une activité permanente avec un statut de CDI qui vous donne accès à un revenu régulier.

Si vous avez déjà économisé depuis un certain moment, mais que vous ne disposez pas des ressources suffisantes, alors commencez à fructifier vos avoirs.

·      Procéder à l’achat d’action d’une entreprise ou d’une start-up

Pour se lancer sur cette voie, il faut s’y prendre correctement. Vous aurez besoin de bien cerner l’entreprise dans laquelle vous allez investir. Vérifiez si elle fait des bénéfices et suivez de près son évolution. Étudiez ses perspectives ainsi que ses risques de faire faillite. Pour avoir de telles informations, vous pourrez vous référer à Internet. Vous y trouverez aisément les informations dont vous avez besoin. Afin de limiter les risques, vous pouvez investir dans différentes sociétés ayant des domaines d’activité différents.

Si vous avez misé sur une entreprise viable, elle sera en mesure de vous verser des dividendes. Alors vous verrez un bon retour sur investissement.

·      Se lancer dans l’immobilier

C’est un domaine assez prometteur. Cet investissement permet d’acquérir des gains réguliers. Même s’ils sont considérablement taxés, c’est un investissement assez intéressant. Vous êtes libre de choisir le local où vous allez investir (appartement, studio, un local commercial, etc.). Même une cave peut être louée et être utilisée pour stocker des meubles.

Le domaine immobilier offre de nombreuses possibilités. Vous pourrez :

  • faire l’acquisition d’un bien immobilier ancien, le restaurer et le revendre. Cela vous permettra d’avoir une belle plus-value.
  • Investir dans la location saisonnière ;
  • Acheter des biens à l’étranger à des prix inférieurs que ceux en France ;

·      Se lancer dans le trading

Si vous êtes passionné par les marchés boursiers, alors vous pouvez vous lancer à votre compte. Il faudra disposer des connaissances et des compétences dans le domaine. Il sera nécessaire d’apprendre le trading d’actions, le Forex, etc. Si vous appliquez la bonne stratégie, vous pourrez accroître votre capital.

C’est un domaine assez risqué pour les amateurs. Certains ont perdu leurs avoirs en seulement quelques mois. Il est conseillé de se former intensément pour éviter les pièges.

·      Acheter des obligations

Avec ce type de placement, vous mettez votre argent à la disposition d’une entreprise ou de l’État. Avec cette alternative, vous allez percevoir une rémunération annuelle. En moyenne, la rémunération est fixée à 3 %. Les modalités de remboursement se font soit à terme, soit par tranches.

Comparé aux actions, l’achat d’obligations ne comporte pas vraiment de risques. Mais les gains qu’il offre sont assez limités. Si vous n’aimez pas prendre des risques, cette option peut vous intéresser.

·      Investir dans un domaine qui vous intéresse

Vous n’êtes pas contraint d’investir dans l’immobilier ou dans la bourse. Selon certains investisseurs, certains placements peuvent porter des fruits intéressants dans le futur. C’est par exemple le cas de l’achat des forêts, des terres agricoles, des œuvres d’art, des voitures de collection, des bitcoins ou des Légo. La valeur de ces investissements devrait augmenter dans le futur.

Bien choisir son placement

Certains placements offrent des avantages plus ou moins intéressants. C’est par exemple le cas des SCPI. Ce type d’investissement peut être intéressant. Il permet d’obtenir un rendement récurrent de 3,5 %. Toutefois, cet avantage peut perdre son attrait en cas d’inflation. L’inflation annuelle peut réduire l’importance du capital accumulé chaque année. Le rendement perçu va être amoindri. Il est alors nécessaire de recapitaliser le capital financier productif acquis chaque année. Ainsi, vous pourrez conserver un capital constant.

Les clés essentielles pour réussir à devenir rentier

Pour atteindre votre objectif d’être rentier, vous devrez adopter de bonnes habitudes et respecter quelques règles fondamentales.

·      L’importance de changer de point de vue

En France, « rentier » est souvent associé à des qualificatifs péjoratifs. Ce n’est pas tout le monde qui envisage de se lancer comme rentier. Mais en choisissant cette voie, vous aspirez à devenir libre financièrement. Même si vous n’avez pas vu le terme « rentier » d’un bon œil, c’est le moment de changer de point de vue. Il faudra habituer votre cerveau à acquérir de nouvelles informations sur l’environnement du rentier. Vous devrez adopter les comportements et les habitudes nécessaires pour avancer vers cette voie.

·      La nécessité de se former continuellement

Ne ratez aucune occasion de nourrir votre intellect. Restez ouvert aux nouvelles informations et aux nouvelles connaissances. Tous ces nouveaux éléments vous aideront à adopter les réflexes nécessaires en vue d’atteindre votre objectif de devenir rentier.

·      La curiosité

Ne vous contentez pas de rester dans votre zone de confort. Allez au-delà des « a priori » et des croyances limitantes. Vous avez une mauvaise opinion sur l’assurance-vie, l’investissement immobilier, etc. ? Dépassez ces facteurs qui vous dissuadent d’agir et de prendre les mesures nécessaires. Entretenez votre curiosité. Ainsi, vous apprendrez à voir les choses d’un nouvel angle. Sortez votre zone de confort et remettez tout en compte.

Quelques conseils importants   

·      Ne tombez pas dans le piège de la résidence principale

L’idée d’acquérir une résidence principale est souvent attrayante. Pour acquérir ce bien, de nombreux foyers décident de contracter un emprunt. C’est une option intéressante puisqu’en ce moment, les taux sont historiquement bas. Toutefois, certaines personnes devront s’endetter au maximum pour acquérir acheter un bien immobilier plus grand ou pour rembourser l’emprunt aussi rapidement que possible.

Une fois que le prêt est contracté, il sera difficile d’épargner, ce qui va réduire grandement la capacité d’endettement. Il ne sera plus possible d’emprunter et de réaliser un nouvel investissement immobilier. Si vous envisagez de devenir rentier, ne vous précipitez pas d’acheter votre résidence principale. Optez pour la location durant un certain temps. Vous serez alors en mesure de faire différents investissements immobiliers locatifs simultanément.

·      Profitez au maximum de l’effet levier du crédit

Avec les taux bas, vous pouvez vous permettre de contracter un crédit. Grâce à un emprunt sur 25 ans par exemple, vous avez la possibilité de multiplier vos opérations. En profitant du capital issu du levier crédit, vous aurez l’occasion de vous constituer un bon capital. Vous pourrez l’utiliser pour constituer progressivement votre patrimoine.

L’argent obtenu par le biais de la banque peut servir à acquérir un bien à mettre en location. Le prêt sera remboursé partiellement ou totalement avec le prêt.

·      Diversifiez votre patrimoine

Ne placez pas tout votre argent dans un même placement. Sinon, vous risquez de tout perdre en un coup si vous rencontrez des désagréments. Vous disposez de nombreuses solutions pour

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *