« Les communes sont de plus en plus sollicitées »

Le président PS de l’Association des petites villes de France ne se mobilisera pas samedi contre son camp. Mais il reconnaît les difficultés des maires. Interview à Libération.

17 septembre 2015

Olivier Dussopt, président de l’APVF, député PS de l’Ardèche et maire d’Annonay, redoute que la droite n’instrumentalise le mouvement.

Que pensez-vous de cette journée organisée par l’AMF ?

L’APVF n’a pas à juger de la pertinence de cette initiative. Nos membres sont libres d’y participer ou non, en fonction de leur conviction politique. Cela est inhérent au caractère pluraliste de notre association. A titre personnel, je n’y participerai pas, en cohérence avec mon appartenance à la majorité présidentielle. Parmi les plus virulents à organiser cette manifestation, beaucoup appartiennent à une formation politique qui réclame une baisse de la dépense publique de 120 milliards d’euros, alors que le gouvernement la limite à 50 milliards. Il est irréaliste ou malhonnête de prétendre que l’on peut atteindre un tel objectif en épargnant les collectivités locales.

Lire l’intégralité de l’interview >