L’appel de Chaynesse Khirouni et de 30 députés

La députée de Meurthe-et-Moselle Chaynesse Khirouni est à l’origine d’une tribune signée par une trentaine de parlementaires intitulée : « Ils meurent en Europe et nous détournons notre regard »

4 septembre 2015

– À qui s’adresse cet appel et pourquoi ?

À toutes et tous. À la société civile, à toute la classe politique, gauche et droite, aux médias.

Depuis des mois, depuis des années maintenant, les drames se succèdent. À tel point qu’il n’est même plus possible de dénombrer les vies perdues. Plus que jamais, il y a une urgence impérieuse à agir, à venir en aide à ces milliers d’hommes, de femmes et d’enfants qui tentent, au péril de leur vie, de fuir les conflits armés, les persécutions et la misère.

Il faut combattre le FN qui est parvenu à imposer une grille de lecture et d’analyse tout aussi fausse que dangereuse pour notre pays. Il faut dire et redire que le FN n’a pas de solutions crédibles.

Depuis trente ans, dès qu’il s’agit d’immigration, on entend la même ritournelle : on ne peut pas accueillir toute la misère du monde ou prenons garde à ne pas créer d’appel d’air. Je veux rappeler que l’Europe compte plus d’un demi-milliard d’habitants. Ainsi, quand bien même elle accueillerait un million de réfugiés, cela représenterait 0,2 % de sa population totale. Faut-il rappeler que le Liban, moins de 5 millions d’habitants, accueille plus de 1,2 million de réfugiés ? Non, il n’y a pas d’invasion. Oui, l’Europe, la France doivent relever les défis qui sont devant elles en matière de migration.

Lire l’intégralité de l’interview sur le site de l’Est Républicain >